Creatieve
        Vakantie Blog

BLOG

Langue

BLOG Vacances Créatives dans une Poterie

rédactrice: Catherine Pariselle

Mars 2024

Le sentez-vous aussi...?

Printemps en FranceLes perce-neige nous rappellent encore l’hiver, mais il y a aussi des pâquerettes, des boutons d'or, des jacinthes et des pissenlits; la rose a déjà une explosion de nouvelles feuilles, les pruniers (les mirobolants sont les premiers chaque année) et l’amandier fleurissent à nouveau…

Le sentez-vous aussi...?

Le printemps arrive, les vaches retrouvent, avec un bonheur gourmand, l'herbe grasse et le trèfle des prés, les oiseaux chantent : le jardin se prépare pour des fleurs et des fruits. Et nous, nous préparons le jardin pour vos tentes, pour des repas confortables à la longue table de pique-nique, pour les personnes lisant un livre sous le noyer ou pour un plongeon dans l'eau fraîche de la piscine…

Il reste encore quelques places disponibles pour une semaine merveilleuse à vous tout seul, les mains dans l’argile et la tête dans les nuages, dans notre paradis dans la campagne de Vannecourt.


Pour consulter les places encore disponibles, cliquez ici.

Nous vous recevrons avec grand plaisir!

Bo et Anna

Par chance, la bibliothèque a brûlé !
(l'Histoire racontée par la céramique)

Au cours de ma scolarité, on m'a enseigné que les Romains avaient été les premiers, au IVe siècle av J.-C., à codifier et à fixer par écrit leur législation de la manière la plus complète, détaillée et systématique possible. Elle fut gravée sur douze tables de bronze exposées sur le forum de Rome.
J'ai ainsi appris, dès le secondaire, que toute notre civilisation était fondée sur la culture grecque et romaine et, qu'avant cela, l'humanité vivait une sorte de période primitive barbare.
Mais, grâce à la céramique, j'ai découvert qu'il en était autrement...

Atrahasis-eposDes pots vieux de 10 000 ans portent encore trace de la nourriture qu'ils contenaient et les décors des poteries mises au jour par les archéologues sont riches d'informations sur les civilisations anciennes dont ils témoignent.
Avant que les humains ne commencent à écrire sur des rouleaux de papyrus, on sait maintenant qu'ils gravaient leurs notes sur des tablettes d'argile séchées au soleil dont la plus grande part a malheureusement été perdue au fil du temps.

Bien que la guerre soit rarement un moyen de sauvegarder le patrimoine culturel des nations engagées, l'invasion de la ville de Ninive par les Mèdes (612 av J.-C.) a incidemment conduit à la préservation et la consolidation d'une écriture et d'une épopée très anciennes, permettant par là même leur déchiffrement futur.
Lors de cette attaque de la capitale Assyrienne, la ville et, avec elle, la très riche bibliothèque du roi Ashurbanipal furent détruites par les flammes.
 
Dans l'incendie, les tablettes d'argile en écriture cunéiforme de l'impressionnante collection royale (plus de 20 000) se sont alors trouvées cuites à très haute température, ce qui les a, inopinément, préservées !

Plusieurs siècles plus tard, des spécialistes sont parvenus à déchiffrer l'écriture cunéiforme et les tablettes d'argile sauvegardées ont enfin livré leur mystère.
Cette importante découverte a permis dès lors de nombreuses traductions, comme celle du texte figurant sur une stèle de 2,5 mètres de hauteur et portant la législation du roi Hammourabi de Babylone (1795 – 1750 av J.-C.).

La plus ancienne épopée retrouvée à ce jour est celle d'Atrahasis. Il s'agit d'un long poème babylonien datant du XVIIe siècle avant J.-C. Et principalement connu pour rapporter l'histoire du Déluge. Cette écriture a donc plus de 3700 ans !
On retrouve ce même thème abordé dans l'épopée de Gilgamesh gravée sur 12 tablettes découvertes à Ninive. La tablette 10 décrit le voyage de Gilgamesh aux enfers : le passeur Urshanabi propulse Gilgamesh à travers les Eaux de la Mort. La tablette 11 relate l'histoire du Déluge…

Ainsi, la céramique porte des traces écrites de notre civilisation humaine bien antérieures à ce que j'ai appris au lycée. Ce qui me conduit inévitablement à me demander s'il n'existait pas une écriture plus ancienne encore, précurseure de l'écriture cunéiforme.

Cela se pourrait bien ...

signsDans leur étude des peintures rupestres, jusqu'au début du XXIe siècle, les archéologues semblaient absorbés par la seule représentation des figures humaines et animales : personne ne prêtait attention aux petits signes insignifiants qui étaient également peints dans toutes ces grottes. C'est Genevieve von Petzinger de l'Université de Victoria au Canada qui, à partir de 2012, a commencé à répertorier les symboles présents à proximité de ces œuvres primitives.

Elle a découvert 32 signes communs aux nombreux sites européens qu'elle a explorés.
32 symboles utilisés à plusieurs reprises sur une période de 10 à 40 000 ans dans diverses grottes de toute l'Europe ! On ignore encore ce que nos ancêtres voulaient transmettre avec ces signes…

A ne pas manquer :  le très intéressant et plaisant TED talk de Geneviève von Petzinger (paléoanthropologue) sur: Petzinger Ted Talk

Quoi qu'il en soit, nous ne proposons pas encore d'atelier de peinture rupestre à Vannecourt.
Mais l'argile est mémoire et si vous souhaitez créer votre propre tasse et y laisser l'empreinte de votre histoire, alors soyez les bienvenus !

Bo et Anna

Le tout premier pot


La céramique est le premier matériau que l'homme a transformé et façonné à l'aide du feu.
Les plus anciennes découvertes en ce domaine datent du Néolithique, avant même l'âge du fer, du bronze et du cuivre.
Mais comment ces premières poteries sont-elles apparues ?
Une hypothèse intéressante, très répandue parmi les archéologues, est la théorie du panier tombé dans le feu...

Les plus anciennes découvertes en céramique sont des statuettes modelées à la main telles que la Venus de Dolni Vestonice, en République Tchèque, datant de presque 30 000 av. J .-C. Les pots les plus anciens ont quant à eux été découverts dans la province chinoise de Jiangxi et remontent à 20 000 ans av. J .-C.
Comment ces premiers pots pourraient-ils avoir été créés ?
Il apparaît à ce sujet une hypothèse fort intéressante et répandue parmi les archéologues dans le très complet et magnifiquement illustré ouvrage de Virginie Armelin « Histoire de la céramique ».
L'homme préhistorique vivait souvent dans des grottes à l'abord des rivières. Dans ces lieux, sur les rives des cours d'eau, se trouve une argile plastique quasiment imperméable. Si l'empreinte qu'y laisse un pied se remplit d'eau, cette dernière ne s'en échappe plus.
Il est possible qu'au cours de la Préhistoire, l'homme ait découvert comment transporter l'eau dans un panier en osier : en en tapissant l'intérieur de cette argile grasse. Il est fort probable qu'à un moment, un de ces paniers «chemisé» d'argile se soit retrouvé dans le feu. L'osier a brûlé, l'argile a cuit et il en a résulté une sorte de pot en céramique, en forme de panier. On a en effet retrouvé des fragments de poterie présentant des empreintes de vannerie sur leur face externe.
Des milliers d'années après le Néolithique, cette technique apparaît encore au commencement de la civilisation minoenne en Crète.

Panier en
        Ceramique Crète Archeologie

panier en
        céramique Crète


La surface extérieure des céramiques archéologiques de Henchir Tawrirt, à Djerba en Tunisie et datant du cinquième siècle av. J .-C., portait également des traces d'osier tressé.
Beaucoup de questions sont actuellement toujours sans réponse et le resteront peut-être longtemps... mais l'hypothèse selon laquelle le premier récipient en céramique pourrait être un panier d'osier à l'intérieur recouvert d'argile et finalement tombé dans le feu est tout à fait vraisemblable...

Découvrez à votre tour le monde fascinant de l'argile et du feu en participant à l'un de nos stages de poterie durant toute une semaine.
Plus de 20 semaines de stages aux thèmes attrayants et variés vous sont proposées pour la saison 2021. Consultez notre calendrier ici.

Soyez les bienvenus.

Bo et Anna


Tournasser après la cuisson

Stephane_Miglierina&Bo_FilarskiAprès une saison 2022 très réussie et de belles rencontres dans notre Centre de Céramique de Vannecourt, nous posons nos valises pour quelques semaines à Pied du Ciel, notre tour médiévale avec atelier de Nouvelle Aquitaine. Ici, à Tournon-d'Agenais et après l'effervescence estivale qui anime chaque été ce « plus beau village de France », une vie plus calme a également repris son cours.

C'est avec bonheur que nous apprenons, de la bouche même des résidents permanents, tout le plaisir qu'ils ont eu à découvrir la grande diversité d'œuvres exposées par les différents « potiers en résidence » qui se sont succédés dans notre tour-atelier tout au long de la saison.
Sur une excellente suggestion de Xandra, l'une de nos stagiaires de cet été, nous décidons de rendre visite à un potier résidant non loin d'ici, à Monpazier.


Dans son Atelier Terre et Bois, Stéphane Migliérina réalise en effet des poteries Raku tout à fait singulières.
Après avoir achevé, en technique Raku, certaines parties seulement de son projet final, il tourne les pièces manquantes dans du bois de noyer ou l'écorce ligneuse du fruit d'un arbre australien, le Banksia.

Raku+Bois-Stephane_MiglierinaStéphane n'a plus alors qu'à coller ensemble ces différentes pièces dont chacune est bordée d'une rainure, de sorte que les parties bois et céramiques s'ajustent et se fondent parfaitement pour un résultat aux lignes des plus harmonieuses.
Sa collection, aux pièces intemporelles et de caractère, présente une grande variété de formes.
Pour la couleur de ses glaçages Raku, Stéphane se limite à trois recettes magnifiquement élaborées : blanc, turquoise et vert mousse.
Actuellement, il conçoit également des objets en utilisant une argile chamottée rugueuse et sombre du plus bel effet.
Stéphane travaille l'alliance de la céramique et du bois depuis 17 ans et les résultats sont d'une beauté stupéfiante !


Si vous aussi vous souhaitez découvrir et apprendre la cuisson Raku (sans travail du bois), consultez les dates encore disponibles: voir dates.
 
Au plaisir de vous accueillir dans notre Centre de Céramique !
Bo et Anna



Saladier avec
            des Cerises Bo FilarskiBo devant les cerisiers

Un goûter de savoureuses cerises et de thé infusé dans de belles tasses

Quelques semaines déjà ont passé depuis la fin du confinement. Les premiers stagiaires de notre Centre de Céramique ont pu en profiter pleinement dans une ambiance tout à la fois créative et gourmande : temps estival, atmosphère détendue et, comme dans un véritable Pays de Cocagne, une invitation à la cueillette et à la gourmandise largement proposée par nos cerisiers qui croulaient sous sa production fruitière. Chacun pouvait s'y servir à souhait ! Cette année, tous les arbres de notre verger sont couverts des mêmes délicieuses promesses, et tous les soirs un délicieux repas est servi par Anna et Ruby.


Venez goûter! Vous êtes les bienvenus.

Anna et RubyAnna et Ruby

Anniversaire à Nancy

 Anniversaire
            de l'Atelier à Nancy
Le 18 janvier dernier, notre Atelier de Céramique a célébré ses quinze années d'existence, dont dix en France, sur la splendide Place Stanislas de Nancy.
Nos invités venus des quatre coins du monde (pas moins de huit nationalités) nous ont fait l'immense plaisir de leur présence à l'occasion de cet événement mémorable.

Depuis dix ans que nous sommes installées ici, en Lorraine, déjà plus de 1700 personnes ont réservé leur séjour dans notre charmant petit village de Vannecourt, pour venir suivre un de nos stages de poterie.

Nous espérons pouvoir poursuivre, encore longtemps à l'avenir, cette belle aventure de notre Centre de Céramique et proposer toujours plus de stages aux thèmes inédits et variés à tous ceux qui souhaiteraient des vacances reposantes, originales et créatives auprès de nous et de notre petite équipe constituée de Camille, Kim et Cindy.

Nous remercions très chaleureusement toutes les personnes présentes pour leur générosité, leurs cadeaux, leurs cartes, leurs discours, leurs chants...
Cette soirée joyeuse, animée et si émouvante rayonne encore dans nos cœurs. Chaque mot, chaque sourire (ou petite larme), chaque étreinte nous a énormément touchées... Nous en garderons longtemps un souvenir merveilleux.

Bo et Anna

Colorer au Feu; démonstration par Bo Filarski

Pour voir la video cliquez dans le cadre

Filmé par Xandra et Marga
Pour les détails techniques regardez la version Youtube: https://youtu.be/vcMuZH3NnRA

 

Petit dragon deviendra grand ...

Notre dragon grondant, le four à bois japonais, a bien grandi ! Voici le reportage en photos de sa construction ainsi que de la toute première cuisson.


poterie four à bois baseLa base du four à bois de 300 litres poterie four à bois construction d'une voûte Construction d'une voûte sur cette base poterie four à bois voûte La voûte, d'un volume de 200 litres
poterie four à bois parois latérales Parois poterie four à bois remplissage sur six étages Remplissage du four sur 6 étages poterie four à bois fermeture avant la cuisson Fermeture du four avant la cuisson poterie four à bois offrande aux déesses du four Riz, sel et saké pour les déesses du four Cours
              poterie four à bois Les déesses du four
poterie four à bois stage Mise en chauffe du four Cours de poterie four à bois en France Surveillance du four, tour à tour, poterie vacances à thème durant toute la nuit jusqu'au jour suivant Poterie
              Sang de Boeuf Et, au final, que nous dévoile cette fournée ? de magnifiques décors « sang de bœuf » Cours
              Poterie Shino Émail Shino Cours poterie vacances à thèmes Aucun émail pour ce plat : seules les flammes et les cendres ont produit ce superbe effet

Flânerie printanière entre orchidées sauvages et fossiles de 175 millions d'années

  poterie
                et promenade

  vacances en France fossiles

Au cours d'une semaine de stage, entre la pratique appliquée ou la découverte exaltante de la poterie et le plaisir des savoureux repas partagés, on a parfois envie, lorsque l'après-midi est douce et ensoleillée, de s'en aller battre la campagne. A une quinzaine de minutes de notre Centre de céramique se trouve l'une des six réserves naturelles régionales de notre belle Lorraine : la Côte de Delme.Ici, sur cet espace protégé d'une centaine d'hectares, vous pouvez flâner à votre aise tout en observant, entre autres plantes, une quinzaine d'espèces d'orchidées sauvages, vivement colorées, ainsi que, nichés dans le calcaire d'une ancienne carrière, des fossiles vieux de 175 millions d'années.
De par la nature même de leur sol, les pelouses calcaires de la Côte de Delme, soigneusement entretenues par les brebis qui y paissent en toute quiétude, permettent le développement d'une végétation méditerranéenne toute parfumée de thym et d'origan.

Et tandis que vous déambulerez, les yeux et le cœur ouverts au spectacle de cette nature préservée, devant vos pas ou ceux des moutons guidés par leur berger et son fidèle border collie, s'enfuiront sans doute prestement, vers le ciel ou la sécurité de l'herbe courte, la pie grièche, la mante religieuse ou le lézard des murailles. Laissez vous tenter par notre monde de feu, d'argile, de simplicité et de nature intacte qui vous invite à vous détendre, vous ressourcer et vous recentrer sur vous-même.

  poterie et
                nature

Bon courage pour réparer ça !

Quel potier, débutant ou confirmé, n'a pas connu cela ? vous terminez tout juste une pièce magnifique et voilà que ça se produit : un mauvais mouvement en chargeant le four, un geste maladroit, une anse délicate qui heurte un autre pot et crac ! voilà votre jolie réalisation, tournée et travaillée avec tant de soin, en deux morceaux. Malheureusement, il n'y a plus rien à faire lorsque l'argile est déjà sèche et dure... C'est en tous cas ce que l'on pensait jusqu'à maintenant mais...

Théière
            Poterie

L'an dernier, Mirjam est arrivée dans notre centre de poterie avec un cadeau un peu particulier : un grand pot contenant une substance en poudre. « Vous devriez essayer cela : pour coller ensemble des pièces d'argile, c'est formidable ! Bien mieux que l'eau et le vinaigre utilisés jusqu'à présent. » Intriguée, j'ai voulu essayer et j'ai découvert que la solution, obtenue en délayant une cuillerée à soupe de cette poudre dans un pot à confiture d'eau, faisait merveilleusement bien adhérer ensemble différents éléments d'une argile pas totalement sèche mais déjà résistante comme du cuir. Les anses, les becs, les boutons de couvercle, les décorations semblaient aspirer le support sur lequel je les appliquais. Cette poudre était effectivement très intéressante !

A la fin de la saison, j'ai malencontreusement brisé l'anse d'une de mes carafes au moment de charger le four. La pièce était totalement sèche. Bien plus proche de la pierre que du cuir. « Quel dommage ! Il n'y a plus rien à faire » pensai-je.... Je m'apprêtais à la jeter dans un seau lorsqu'il me revint le souvenir de cette « solution-miracle ». Je décidai de tenter le tout pour le tout et d'essayer cette potion magique sur une argile pourtant déjà très sèche. A l'aide d'un petit pinceau, j'en appliquai soigneusement sur les deux extrémités de l'anse ainsi que sur le corps de la carafe. Je laissai chaque partie s'imprégner du produit... je recommençai l'opération et assemblai alors les différents éléments, même si sans grande conviction quant au résultat. Et bien, vous l'avez sans doute déjà deviné, après cuisson, l'anse était parfaitement fixée à la carafe !

Mais quelle est donc cette poudre merveilleuse … ? Tout simplement du sulfate de magnésium. Vous avez peut-être déjà chez vous ce « sel d’Epsom » aux nombreuses vertus sinon, sachez qu'on le trouve aisément en pharmacie.

Vous aussi avez maintenant envie de coller des anses et des becs? Vous êtes la bienvenue à Vannecourt! (voir dates ici)

Four à bois réalisé en bouteilles de verre

  Construction d'un four de céramique en bouteilles
Nombre de ceux qui ont suivi un de nos stages de poterie ont également visité l'ancienne usine de faïences de Sarreguemines. La semaine passée, ce fascinant musée célébrait, lors d'un week-end riche en surprises et en festivités, ses vingt ans d'existence, vingt années au cours desquelles il n'a cessé d'évoluer. De nombreux potiers et céramistes étaient invités à faire démonstration de leurs talents.
Four de
                poterie en bouteilles de verre


  Céramique Feu Moulin de La Blies
Nous aussi étions de la fête : plus de 2000 visiteurs ont ainsi pu observer Bo dans ses démonstrations de travail sur le tour. En cette occasion très spéciale, jeunes et moins jeunes ont eu toute liberté de s'essayer eux aussi à cette technique . L'originalité était également au rendez-vous : certains potiers ont érigé un four à bois en utilisant de simples bouteilles en verre vides. De quoi étonner plus d'un visiteur ! A la tombée du soir, un grand feu est venu illuminer l'ancienne cheminée d'une antique machine à vapeur qui, éclairée par les flammes, constituait à elle-seule un décor superbe.



Le pot du mirabellier

Notre e-book gratuit a été téléchargé plus de mille fois. Sur sa couverture, on peut voir notre fille Ruby sauter vivement d'un mirabellier. Ce printemps, il nous a malheureusement fallu nous résoudre à abattre ce vieil arbre, arrivé au bout de sa vie fruitière après de longues années à nous régaler de ses savoureux fruits dorés. Dans la tradition Wabi Sabi qui nous est chère, Alain Monchot, tourneur sur bois de son état, a tourné un pot splendide à partir du bois cerné, marqué, creusé de notre vieux mirabellier.

Pot du Mirabellier

Par bonheur, notre gourmande prévoyance nous avait fait replanter de jeunes mirabelliers il y a quelque années déjà et c'est avec grand plaisir que nous vous convions, cette saison encore, à venir déguster leurs tendres fruits, symboles ensoleillés de la Lorraine, au cœur même de notre jardin. Pour voir les places disponibles vous pouvez consulter ici les dates. Au plaisir de vous recevoir bientôt ! Bo et Anna

A la recherche de Wabi Sabi

Elles venaient d'un monde artificiel, du petit et très riche état du golfe persique, le Qatar. Deux étudiantes qui souhaitaient apprendre la poterie. Elles ont parcouru des milliers de kilomètres pour finalement aboutir ici, dans notre petit village lorrain, où elles ont, pour la première fois de leur vie, foulé l'herbe d'un pâturage, appris à se garder des orties et même observé durant tout un quart d'heure, avec une patiente curiosité, la lente progression d'un escargot qui cheminait, d'un train de sénateur, dans le jardin. Que venaient chercher chez nous, de nous, ces jeunes femmes qui vivent dans un monde semblant déjà appartenir au futur ? Apprendre la poterie, bien sûr, mais aspireraient-elles à tourner des pièces modernes, sobres et élégantes ou des pots très classiques, bordés d'un petit liseré d'or... ? C'est alors que l'expression Wabi Sabi est venu éclairer en moi ce que je pouvais leur offrir et qu'elles recherchaient peut-être en venant ici.

QatarQatar Raku
                  PoterieWabi Sabi Raku - Bo Filarski

Wabi Sabi est une locution japonaise qui exprime un concept esthétique liant l'humilité, la contemplation des choses naturelles, leur simplicité et l'usure, la patine que leur portent le travail du temps et des hommes. Bref, toute la beauté des choses modestes dans leur imperfection et leur impermanence. Nos deux étudiantes ont adoré cette semaine ressourçante passée dans notre petit village sans prétention. Elles ont goûté et apprécié chacun des plaisirs ordinaires de notre vie simple, aux portes de la nature.
Elles sont finalement reparties, toutes chargées de leur nouveau savoir-faire et de leurs premiers pots Raku. Le cœur serré, elles ont dit au-revoir à la paix de notre Saulnois et, après être repassées par un hôtel cinq étoiles de Paris, ont regagné leur ville dans le désert.

Voulez-vous, vous aussi, découvrir, ressentir, saisir toute la beauté de l'imperfection appliquée à la poterie dans l'esprit Wabi Sabi ? Alors n'hésitez plus et consultez les dates encore disponibles en cliquant ici.

Soyez les bienvenus,

Bo et Anna

Poterie des
                    frères Not

Robert Not

Poterie pour fins gourmets


Dans notre cuisine où se répandent des arômes prometteurs, les plats qu'Anna saisit entre ses deux maniques avant de les déposer sur la table sortent d'un four chauffé à 220 degrés. En poterie, les pièces mises à cuire pour cet usage sont soumises à des températures bien plus élevées mais, curieusement, pas autant que vous le supposez peut-être...

Beaucoup s'imaginent que la fabrication d'un plat à four émaillé nécessite une température de cuisson très haute. Mais il n'en est rien. Si vous faites cuire un tel plat à 1250 degrés, il cassera dès sa première utilisation en cuisine!
En effet, une céramique vitrifiée à haute température ne supporterait pas un tel choc thermique car le matériau a perdu toute possibilité de dilatation/retrait.

Depuis déjà plusieurs générations, les frères Not de Castelnaudary, en Pays Cathare, s'appliquent à produire, à partir d'une argile locale, de superbes plats à four dans le plus grand respect des méthodes traditionnelles.

En 2012, nous avons eu le plaisir et la chance d'une longue visite dans leur fascinant atelier où le temps semble s'être arrêté.
Heureusement, un plat que l'on cuit à une température de seulement 1050 degrés résiste très bien à sa sortie du four ménager, alors laissez-vous aller à vos plus gourmandes envies et imaginez-le garni d'une généreuse tartiflette (pommes de terre et oignons, éventuellement lardons, le tout couvert de reblochon fermier et arrosé de vin blanc de Savoie) ou de savoureuses lasagnes (avec leurs fines pâtes fraîches baignées de sauce bolognaise et de fromage) ou d'un alléchant gratin végétarien (aux épinards et fromage de chèvre recouverts d'oignons caramélisés) ou encore d'un dessert réconfortant comme un clafoutis fondant aux mirabelles..., mirabelles de notre verger, bien sûr.

Peut-être aimeriez-vous qu'Anna garnisse elle-même ces plats dont il vous suffirait alors de déguster le contenu, tranquillement, après une journée productive à tourner ou cuire vos propres poteries... ?
Dans ce cas, rejoignez-nous pour une semaine de stage dans notre poterie de Vannecourt en Lorraine où, tandis que le fin gourmet que vous êtes tournera les siens, nous mettrons, pour vous, nos petits plats dans les grands !

Vous pouvez consulter les dates encore disponibles ici.

Soyez les bienvenus,

Anna et Bo
Four à bois des frères NotPlat
                    avec mirabelles

 Vacances Créatives de Poterie

Notre petit-déjeuner favori

Tout un chacun ayant déjà séjourné chez nous, à Vannecourt, sait que la journée débute immanquablement par un savoureux petit-déjeuner où l'on casse, en tout premier lieu, la croûte dorée d'un pain frais et embaumant apporté tôt par Roger, notre boulanger. Sur la table garnie de fruits juteux et sucrés, de yaourts variés, de muesli croustillant, de fromages doux et odorants, de saucissons secs, viennent alors s'aligner les merveilleuses confitures confectionnées chaque année par Anna avec les fruits de notre généreux verger : cerises, mirabelles, pêches, quetsches, coings...
Mais l'un des grands favoris de ce moment gourmand est sans conteste le miel onctueux et doré de monsieur Quari de Burlioncourt auquel nous ajoutons, après les avoir broyées, les noix de notre jardin. Toutes ces appétissantes denrées ainsi que ce miel étonnamment parfumé seront bien évidemment à nouveau sur notre table l'an prochain !
Êtes-vous tenté vous aussi de goûter à nos savoureuses confitures faites maison, de boire le jus doré de nos propres pommes (auquel se mêle la saveur de quelques kilos de coings), sans oublier notre miel original et délectable ?

Il vous suffit de cliquer ici pour consulter toutes les dates disponibles.

Nous aurons grand plaisir à vous accueillir dans notre atelier comme à notre table.

Bo et Anna


Poterie Vacances Créatives

 Céramique Espagnole

La poterie dans toute sa... grandeur !

Oseriez-vous imaginer une cruche à vin de Badajoz pouvant contenir 500 litre de ce breuvage ? Ou, tout droit venu d'Alozaina en Andalousie, un pot à huile d'olive haut comme un homme ?

Chaque année, pour notre plus grand plaisir, nous rendons visite aux potiers des différents pays de l'Europe. Tous ont leurs techniques, leurs particularités, leur histoire qui nous émerveillent. Nous ne nous lassons jamais de la diversité offerte par cet artisanat et nous en revenons toujours plus riches et plus passionnées.

Nous avons eu la chance de rencontrer au cours de notre récent voyage en Espagne, le talentueux potier Pascual Cozar pour qui ce gigantisme n'est pas un problème.

L'Espagne, pays de grande tradition céramique et riche de son héritage islamique dans ce domaine, offre, à nos yeux gourmands, des trésors :
tasses de 5000 ans, poteries Wisigoths, cruches romaines …. jusqu'aux éblouissantes faïences mauresques à décor bleu et blanc, ces superbes carreaux qui, une fois assemblés en panneaux, recouvrent les murs des maisons ou des monuments.

Ce précieux héritage des Maures a donné naissance à la Majolique (originairement de Majorque), très riche en cobalt qui lui donne son bleu profond, pour se porter ensuite jusqu'à Delft, petite ville des Pays-Bas,  grandement réputée pour sa faïence bleue.

A Cordoba, la ville la plus chaude de l'Europe, Léonardos produit encore cette magnifique faïence bleue-blanche traditionnelle.

Venez vous aussi découvrir ce monde d'argile et de feu en choisissant, parmi les thèmes variés que nous vous proposons, celui qui vous fera vivre une semaine passionnante dans notre centre de céramique lorrain à Vannecourt.
Nous vous réserverons un accueil chaleureux et enthousiaste.

Il ne vous reste plus qu'à consulter les dates des prochains stages ici.

Au plaisir de vous rencontrer ou vous retrouver !

Bo et Anna



Le Centre de Céramique de Vannecourt et le  Palais Royal des Pays Bas font « pot commun »

Nous croiriez-vous si nous vous disions qu'il existe un point commun entre le Palais Royal des Pays Bas et notre Centre de Céramique de Vannecourt ? Ce n'est pas un Poisson d'Avril mais bien la stricte vérité : nous partageons, en toute simplicité, le même fournisseur de pots de fleurs !
En effet, les jardins du Palais Royal s'agrémentent, tout comme le nôtre, des mêmes véritables poteries en terracotta (terre cuite) d'Impruneta, venues tout droit d'Italie.


Voyager en Europe permet de découvrir des entreprises séculaires où l'on travaille encore avec passion, avec son cœur, pour créer des produits artisanaux d'une qualité incomparable à celles de leurs pâles copies industrielles. C'est ainsi qu'un méandre de notre voyage nous a déposées à Impruneta, jolie ville de Toscane au sud de Florence, où l'on produit l'authentique terracotta italienne depuis le Moyen-Age.

Nous avons rendu visite à la famille Mariani dans leur atelier traditionnel.
Les tuiles, les briques, les statues, les pots gigantesques, tout est encore réalisé ici à la main et cuit dans des fours à bois. Produits suivant des techniques ancestrales et de manière artisanale depuis le Moyen-Age, les célèbres pots d'Impruneta ont malheureusement été victimes de leur renommée et fait l'objet de trop de copies dans trop de pays, copies que l'on voir fleurir à chaque printemps dans ces « grandes surfaces jardinières » qui nous les proposent à des prix dérisoires.
Mais dérisoire aussi en est la qualité ! Ces malheureux ne passeront pas l'hiver et vous les verrez le ventre tristement éclaté sur votre terrasse au premier petit gel.

La véritable poterie terracotta d'Impruneta est, elle, très résistante aux grands froids. Cette propriété qui a fait sa réputation est due à un type particulier d'argile (Galestro) qui lui confère ses qualités de résistance, de couleur et surtout de non-gélivité (donc de longévité !).
Les pots originaux de la société artisanale Mital à Impruneta ne se confondent pas avec leurs fragiles cousins des jardineries bon-marché. On peut les laisser à l'extérieur tout l'hiver. Le temps, les semaines, les pluies, les mousses, les travaillent, les pénètrent, les marquent de couleurs uniques... ils embellissent d'année en année et vieillissent comme un bon vin... On peut dire qu'ils ne sont jamais totalement achevés.

Ce qui nous a frappé à Impruneta, c'est que les gestes élémentaires utilisés ici pour élaborer un pot sont les mêmes que ceux des potières de Farako au Mali. Nul doute que l'Afrique a soufflé, il y a fort longtemps, ces techniques ancestrales sur l'Europe où elles marquent l'histoire de la poterie depuis des siècles et sont encore utilisées ici, en Toscane.

C'est un émerveillement que d'admirer l'habileté des artisans d'Impruneta et de voir s'élever, dans leurs grands fours, des flammes à couper le souffle !

Il ne vous reste plus qu'à plonger, vous aussi, au cœur du monde éclectique de l'argile et du feu. Choisissez parmi tous les thèmes originaux proposés et venez passer une merveilleuse semaine dans notre atelier de céramique de Vannecourt. Vous y êtes d'ores et déjà les bienvenus !

Pour consulter les dates disponibles, cliquez ici.

Bo et Anna
Impruneta PotiersFarako et Impruneta Potiers
 Tasses faites par Bo Filarski

Égayez vos futurs matins avec un bon souvenir

A Vannecourt, dans notre atelier de poterie, nous servons le café ou le thé dans une centaine de tasses différentes, créées par des potiers du monde entier. Chacune d'elles a son histoire et vous la raconte... Aimeriez-vous laisser votre journée commencer par un bon souvenir ? Votre tasse favorite, celle qui évoque une histoire d'argile, d'eau et de feu se trouve-t-elle parmi celles-ci ?

Comment débutent vos journées ? Un café vite avalé, debout, un pied déjà dans une chaussure et un bras dans une manche de la veste ? Un thé lentement infusé et savouré au creux de votre fauteuil préféré ? Un chocolat chaud qui vous laisse la même moustache qu'à vos enfants et dont vous riez ensemble ? Quel que soit votre rituel, le début de la journée marque souvent de son empreinte émotionnelle la façon dont vous en vivez le reste...
Alors pourquoi ne pas la placer, dès le matin, sous le signe d'un bon souvenir ? Vous avez sans doute une boisson de prédilection mais qu'en est-il de la tasse, du mug, du bol dans lequel vous la buvez ? Y avez-vous jamais prêté attention ?

Bien souvent, de nos jours, on achète cette pièce de vaisselle dans un grand magasin, une grande surface. On profite peut-être d'une période de soldes, comme en ce moment. On choisit quelque chose qui nous plaît sur l'instant, bien sûr, mais, les jours passant, on ne la remarque plus, son décor imprimé se fait oublier comme celui du papier peint devant lequel on passe et repasse cent fois sans plus le voir. Réalisée dans une céramique industrielle, que l'on a versée ou rapidement pressée dans des moules tous identiques, cette tasse que votre main saisit chaque matin n'est plus qu'un contenant comme un autre, sans histoire particulière...Elle ne vous apporte rien, ne vous parle de rien.

Quel dommage ! Savez-vous que, au cours de votre vie, vous tiendrez votre tasse de café ou de thé du petit-déjeuner environ 30 000 fois entre vos mains ? 30 000 matins. 30 000 journées. Et si vous autorisiez les vôtres à commencer par un bon souvenir, un conte d'argile et de feu ? Voici les tasses qui ont, pour Bo, une à une, leur propre histoire.

Toutes ces tasses, ces chopes, ces bols, portent en eux le souvenir du tour, de la pression des mains, des formes et déformations de l'argile, de l'assemblage des émaux avec quartz et des oxydes métalliques qui gardent jusqu'à la dernière cuisson la surprise du résultat final.

Tout est là, dans ces tasses, tout ce qui leur a donné naissance. Tous les souvenirs de leur fabrication artisanale. La chaleur du four Raku associé à une journée d'été, chaude, ensoleillée, où résonnent encore les rires des stagiaires qui s'affairent au jardin. Ou la cuisson au four Anagama, si ancienne, si primitive, dont les flammes et les cendres laissent des traces surprenantes et superbes sur les pots. Tout y est. Jusqu'au plaisir de saisir une forme où la main, votre main, trouve, avec bonheur, sa place, son confort.

Vous aussi, accordez-vous le plaisir de déguster votre boisson préférée dans un mug, une chope, un bol qui vous rappellera, matin après matin, tous les détails de ces jours de stage où vous l'aurez vu naître sous vos mains. Vous y retrouverez les difficultés rencontrées et surmontées, les rires partagés, les efforts récompensés et toute la chaleureuse ambiance d'un séjour à la fois créatif et ressourçant. N'hésitez plus ! En venant tourner votre propre tasse (et plus) au cours d'un de nombreux stages aux thèmes variés, décidez dès aujourd'hui de la forme, de la couleur et de l'humeur de tous vos prochains matins.

Toutes les dates disponibles sont ici.

Soyez les bienvenus ! Bo et Anna

 Dent d'AnnaCréation d'une Dent en Céramique

Et que la dent dure !

Si vous aussi pensez que le bonheur est un choix que nous pouvons tous faire, on vous considère sans doute comme une personne d'un naturel plutôt optimiste et , non contente de sourire à la vie de toutes vos dents, vous aimez certainement, tout comme moi, à la croquer de même. Mais comment persévérer sur la voie de la félicité lorsque l'une de celles-ci vous fait tout à coup défaut ?!

Seul le maître de l'art pouvait me redonner les dents du bonheur. Je me suis donc empressée de rendre visite a notre aimable Docteur Khennous. Contrairement aux idées reçues, cet arracheur de dents n'a pas menti ni d'ailleurs mâché ses mots : ma dent n'était plus réparable. Il s'est toutefois montré rassurant, m'expliquant qu'il suffisait de couvrir la racine d'une belle couronne pour que je retrouve le sourire.
Il comptait pour cela sur la grande dextérité en matière de modelage céramique d'un technicien de sa connaissance. Mon intérêt tout à coup en éveil, j'ai demandé si il nous était possible de rendre visite à ce monsieur. Et nous voici parties à la découverte d'une approche, sans doute toute différente, du travail de cette matière que nous connaissons pourtant bien.

N'ayant aucune dent contre nous, monsieur Roux nous a accueillies chaleureusement, nous présentant, avec une grande gentillesse et non sans une certaine fierté, tous les instruments et appareils qu'il utilise. Les fours à céramique nous ont paru bien petits en comparaison des nôtres !
Il nous a expliqué, avec force détails, comment, sur une base en chrome-cobalt qu'il recouvre ensuite de céramique (composée de silice et feldspath, ), goutte par goutte, couche par couche, à l'aide d'un tout petit pinceau, il construit une dent.
La céramique dentaire est spécialement conçue pour reproduire les teintes et la translucidité d'une dent naturelle mais, afin que celle-ci ressemble le plus possible à ses voisines, monsieur Roux en compose lui-même la couleur à partir de dents référentes numérotées. Dans mon cas, il fallait une nuance entre A3 et B3 (comme vous pouvez le voir sur la photo) à laquelle il a ajouté un peu d'orange et de bleu.
Lorsque la dent est prête, c'est à dire de 10% plus grande que le résultat final escompté, il faut passer à la cuisson qui induira un rétrécissement de ce même pourcentage. Elle a lieu dans un petit four qui atteint, en trente minutes, 900°C.
Il est temps alors de retourner chez son dentiste qui procédera à l'essayage de la couronne. Une adaptation et une deuxième cuisson sont parfois nécessaires. Dès que tout est correct, le dentiste effectue la pose définitive sur ce qu'il reste de l'ancienne dent.

Et voilà : je n'ai plus qu'à sourire à nouveau à la vie de toutes mes dents en souhaitant très fort que cette belle couronne ne tombera que … quand nos poules verront pousser les leurs !

Anna

Nous accueillerons avec grand plaisir tous les anciens ou futurs mordus de céramique lors de nos prochains stages dont vous trouverez les dates ici.

A bientôt !
Anna et Bo




Céramique EtrusqueCéramique EtrusqueCéramique Etrusque

Des pots qui, pour avoir manqué d'air, ne manquent pas d'allure !


Le mois dernier, lors de notre séjour en Italie et plus particulièrement en Toscane, berceau de l'ancienne Etrurie, nous avons appris que, 700 ans avant JC, les potiers étrusques utilisaient déjà la technique dite de la réduction. Ce mode de cuisson consiste à réduire la quantité d'oxygène dans le four, obligeant ainsi la flamme à aller le puiser dans la terre du pot mis à cuire pour un résultat surprenant.

L'étendue de l'art romain dans toute l'Europe est indéniable et son influence s'est poursuivie au fil des siècles de manière significative. La civilisation culturelle des Etrusques, antérieure à celle des Romains en Italie et notamment en Toscane, est moins connue. Ce peuple est pourtant à l'origine de techniques artistiques dont s'inspirent encore à l'heure actuelle les potiers modernes.
La Toscane et sa voisine l'Ombrie, justement nommée « le cœur vert de l'Italie », sont le berceau de cet art étrusque que nous avons eu la chance d'admirer dans les musées de ces régions aux charmes multiples.

Les Etrusques, potiers très habiles, connaissaient déjà le tour. Ils étaient capables de produire une céramique d'une grande qualité, dont la finesse n'était pas sans rappeler celle de leurs coquillages et qui s'exportait dans diverses parties de l'Europe.
Nous en découvrons ici une particularité avec les cruches noires brillantes de leur poterie Bucchero aux formes très élégantes. Les Etrusques n'utilisaient pas l'émail pour colorer leurs céramiques. En revanche, ils maîtrisaient bien la technique de la réduction qui permet à l'argile de changer de couleur par manque d'oxygène dans le four. Partant d'une argile rouge très fine, le processus de réduction leur permettait d'obtenir alors un produit d'un beau noir profond. Les pots étaient ensuite soigneusement polis jusqu'à leur donner une brillance comparable à celle de la vaisselle de bronze, beaucoup plus coûteuse.

La région du Col du val d'Elsa et, non loin, Volterra, à l'écart des grands circuits touristiques de Toscane, sont des lieux chargés d'histoire qui ravissent les amateurs d'art, de vieilles pierres et de petits bourgs bordés de collines verdoyantes. De leurs musées, nous avons rapporté ces photos de diverses poteries étrusques dont vous pouvez admirer la forme élégante du col et les décorations minutieuses qui en ornent les anses.

Cette cuisson en réduction complète est largement utilisée dans plusieurs pays asiatiques et appliquée à diverses matières premières pour un résultat d'effets et de couleurs toujours différent.
Si cette technique éveille votre curiosité, Bo se fera un plaisir de vous informer d'avantage sur le sujet lors d'un stage dans notre centre de poterie de Vannecourt, les prochaines dates étant déjà disponibles ici.


Au plaisir de partager tout ceci avec vous.
Bo et Anna


Céramique EtrusqueCéramique EtrusqueCéramique Etrusque

Bo Filarski et Philip Leach

Springfield Pottery Philip Leach
 

Leach

Nous vivons dans un monde qui va vite. Un monde régi par de multiples pressions sur de multiples boutons. Tout est standardisé et ce standard, familier, nous est même devenu rassurant. Ne sommes-nous pas rapidement perturbés, irrités lorsque le bouton ne fonctionne pas
Cependant, il existe encore un autre monde, un monde plus ancien qui nécessite temps, patience et attention. Un monde dans lequel les traditions artisanales et les vieux métiers sont redécouverts ou maintenus en vie.

Pour les potiers, un des plus grands noms dans ce domaine est celui de Bernard Leach, né en 1887 à Hong Kong.

Leach a porté à la connaissance du public européen les traditions de la céramique asiatique. Par une étude très approfondie en Chine, en Corée et au Japon, il a patiemment appris les techniques de ces potiers ainsi que leurs traditions de décoration, les matériaux utilisés et les différentes cuissons. Son travail est inestimable et ses livres, à la fois manuels techniques et guides esthétiques qui posent de manière incisive la question du rôle de l'artiste artisan contre le manque d'âme de la production industrielle, sont encore traduits dans plusieurs langues et fréquemment réédités.
Après ces années d'étude, il a ouvert son propre atelier en Cornouailles au sud-ouest de l'Angleterre.
Son nom vit encore. Dans son atelier, on travaille encore. Ses enfants et petits-enfants ont continué la tradition dans leurs propres ateliers.

Lors de notre voyage en Angleterre, dans le Devon, nous n'avons pas manqué de faire un petit tour curieux par là mais.... il n'y avait personne ce dimanche-là et nous sommes reparties un peu déçues. Nous avons à nouveau tenté notre chance le lundi, reprenant avec plaisir le chemin serré entre les haies et les petits murs si typiques de la côte nord-ouest du Devon et là, merveilleuse surprise, le potier travaillait dans son atelier !
Il était en train de tourner ce qui nous semblait être une cruche sur son vieux tour, ce vieux tour sur lequel il avait fait naître tant de pièces magnifiques au fil des années.
Avec une modestie de débutant, il disait : « Oh ! il n'est pas très réussi.... peut-être qu'il ne survivra même pas à la première cuisson... ». Pour nous qui l'observions, cela semblait une cruche déjà très intéressante mais nous comprenions son exigence : il lui fallait défendre le nom des Leach !
Il s'agissait de Philip Leach (le petit-fils de Bernard Leach ! ) qui expose de superbes terres vernissées dans sa poterie de Hartland, nommée Springfield Pottery et qu'il gère avec son épouse Frannie.

Dans le Devon et en Cornouailles, les potiers travaillent encore dans leurs petits ateliers où ils tournent toujours à la main, appliquent à la pipette leurs décorations traditionnelles et cuisent finalement ces pièces qui leur ont demandé tant d'expérience et de patience, dans un four à bois. Ici, nul bouton à pousser!

Nous n'avons pas manqué d'acheter quelques assiettes de Leach pour compléter notre assortiment. Pour ceux qui ne sont pas encore venus chez nous, sachez que tous nos savoureux repas sont servis dans des assiettes tournées à la main par des potiers de partout en Europe. Nous n'avons pas deux assiettes identiques, pas plus que ne sont identiques deux de nos stages de poterie ni deux cuissons de céramique !

Bien sûr, après cet enrichissant voyage, nous avons hâte d'explorer plus encore ces techniques de slibware (poterie anglaise vernissée). Quant à vous, si l'envie vous chatouille de déguster un bon repas dans un véritable plat de Philip Leach, réservez vite votre stage ici !

Voir les Dates

Inscrivez-vous à notre Newsletter!

Soyez au courant de toute nouvelle date ou activité. Voulez-vous recevoir un message pour cela, alors inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter (1 article/mois).

Cliquez ici pour devenir membre: Newsletter-Poterie

   E-Book gratuit

De Mirabellenboom

Recevez gratuitement nos meilleurs articles regroupés dans Le Mirabellier et devenez (gratuitement) membre de notre blog sur nos Vacances Créatives.

Obtenez maintenant notre Ebook gratuit Le Mirabellier.

Un Ebook gratuit sur notre vie autour de la terre, du feu, de l'argile et des fours...dans le calme et la simplicité d'un petit village de Lorraine. Par Bo Filarski et Anna Creemers.


RETOURNER AU MENU

Atelier de Céramique Filarski /De Kleischool / Atelier d’Hôte SAS 519 552 574 R.C.S. METZ Siret 519 552 574 00013 + 519 552 574 R.C.S. AGEN Siret 51955257400021 Activité Code NAF : 8552Z : Enseignement culturel, Capital Social € 30.000,00 - TVA No: FR42519552574